Tout ce qu’il faut savoir sur l’aroma-cosmétique

aroma-cosmétique-beauté

Une huile essentielle, c’est quoi ?

Une huile odorante tirée des végétaux aromatiques. C’est un super-concentré de plante. Du nectar, on l’extrait par distillation (la majorité des plantes) ou pas expression (en pressant le zeste des agrumes : orange, citron…) , selon des procédés entièrement naturels. Dans le l’expression, l’huile essentielle s’appelle « essence » (essence, d’orange, essence de citron..)

L’aromathérapie, c’est quoi ?

L’art de se soigner avec les huiles essentielles. C’est une branche de la phytothérapie qui, elle, regroupe tous les extraits de plantes de manière plus générale, dont les constituants sont solubles dans l’eau, l’alcool ou autres solvants (cela donne des infusions, de la poudre, des extraits fluides..) Quand on utilise les huiles dans un but d’agrément, de beauté (et non pour se soigner) c’est de l’aromathérapie cosmétique.

Pourquoi utiliser les huiles essentielles comme produit de beauté

Les huiles essentielles et les hydrolats (dont les eaux florales) obtenus lors de la fabrication des huiles essentielles sont naturels, dans le sens où ils ne contiennent aucun ajout « chimique »

Aucun conservateur

Les huiles essentielles n’en ont pas besoin, ce sont des conservateurs naturels !  Ils se gardent des années, souvent bien au-delà de la date de péremption indiquée sur le flacon. Quant aux hydrolats, par précaution, ils se conservent 6 à 12 mois dans un placard à l’abri de la lumière ou au réfrigérateur, ce qui non seulement permet là encore d’éviter les additifs chimiques, mais en plus offre une sensation « fraîche », généralement fort appréciée. Les huiles végétales, elles, s’oxydent plus en moins vite selon le végétal concerné. Il suffit d’acheter des petits flacons et de les renouveler régulièrement.

Pas de molécules suspectes

Les huiles essentielles et les huiles végétales ne contiennent évidement pas de bisphénol A par exemple, ni de parabènes ou autres perturbateurs endocriniens synthétiques, susceptibles de perturber de la fertilité, la thyroïde, de favoriser le surpoids et le diabète, d’augmenter le risque de certains cancers ainsi que de maladies neurologiques ou neurocomportementales (hyperactivité, agressivité…) E n revanche, des molécules actives, ça oui !

  • Les aldéhydes terpéniques (citron, lemongrass, citronnelle, bergamote.) favorisent les microcirculations
  • Les azulènes (géranium rosat Bourbon, camomilles) apaisant les peaux irritées.
  • Les coumarines (bergamote, coriandre…) sont anticoagulantes et hypothermisantes..
  • Mais tachent la peau sous l’action du soleil, donc délicates à utiliser à la belle saison
  • Les esters (lavande officinale) sont décongestionnants.

Pas de molécules délétères pour la vie aquatique et l’environnement

Les huiles essentielles et les huiles végétales s’utilisent avec grande parcimonie, ne moussent pas…

Pas de molécules antibactériennes synthétiques posant un problème

Par exemple, pas de type « triclosan » (bains de bouche, dentifrice), perturbateur de l’écologie corporelle et perturbateur endocrinien, comme le bisphénol A. En revanche, les huiles essentielles renferment des molécules antibactériennes naturelles à large spectre, qui assainissent mais ne risquent pas de provoquer une résistance (même principe que les médicaments antibiotiques versus les huiles essentielles antiseptiques). Rappelons que ces molécules naturelles servent justement à préserver la plante des infections… nous en profitons tout naturellement en bout de chaîne !

Des molécules naturellement parfumées

C’est le principe même d’une huile essentielle : elle est extraite d’un végétal aromatique. Or, l’odeur compte énormément pour le bien-être, la beauté et même la santé. Sinon pourquoi notre peau, et même nos intestins, notre foie et la prostate de ces messieurs posséderaient-ils des récepteurs olfactifs ?

A l’origine, les parfums étaient exclusivement réalisés avec des huiles essentielles. Petit à petit, avec l’avènement de la chimie, on a « copié » les molécules aromatiques (parce que cela coûtait moins cher que de les extraire), mais comme toute copie, ces dernières sont imparfaites. Exactement comme un « arôme vanille » ne remplacera jamais la « vraie vanille », bien plus complexe et envoûtante, il en va de même pour tous les parfums, sans exception. Heureusement, rien ne vous empêche de faire vous-même vos propres parfums, 100% naturels et adaptés à votre personnalité, avec des huiles essentielles et éventuellement un fixateur naturel (= mousse de chêne) si vous souhaitez un produit qui « se tient dans le temps ».

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vivre Bio Naturel

La marque de cosmétique Vivre Bio Naturel est née par notre croyance que la nature se trouve au centre de tout processus vital.

Articles récents
Retrouvez nous sur Facebook

S'inscrire à la newseltter

Profitez de nos OFFRES

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être informé(e) des produits avec les plus fortes remises !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à Vivre Bio Naturel est confirmée.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.